Tous les ans je plante quelques pieds de potiron dans mon petit potager. J’aime voir évoluer cette plante, qui envahi très vite l’emplacement que je lui réserve. J’adore sa forme généreuse et ventrue et sa belle couleur orangée qui donne de la gaieté à mon jardin.

Les potirons et les courges sont originaires d’Amérique. Les Amérindiens utilisaient les pépins pour faire une très bonne huile. C’est Christophe Colomb qui les ramena en Europe avec les pommes de terre, les tomates et les haricots.

courgeIl existe de très nombreuses variétés avec des formes, des goûts et des couleurs différentes. Un des plus goûteux est le potimarron. Sa chair ferme rappelle celui de la châtaigne. En cuisant elle devient crémeuse et fait de merveilleuses soupes. Pour renforcer ce petit goût je rajoute quelques marrons au moment de la cuisson.

Ce sont des espèces à tiges rampantes ou grimpantes, qui s’accrochent à tout ce qui les entourent grâces à des vrilles. Elles aiment une terre riche et bien ensoleillée.

Ce cucurbitacée est un fruit très complet qui a de nombreuses utilisations en cuisine. C’est le légume d’hiver par excellence. En effet il peut s’accommoder de multiples façons : en soupe, en gratin, en purée, en flan, en beignets, mais aussi en tartes et confiture.

Le potiron est très riche en eau, peu calorique, contient une bonne quantité : de provitamine A, de vitamine C, de vitamines B, de potassium, de calcium, de magnésium, de fer et est bien pourvu en fibres.

Les fleurs se mangent en beignets, et les graines grillées ou tout simplement séchées (elles ont même des vertus médicinales).

Demain, je vous proposerai une recette de petite mise en bouche pour Noël, à base de potiron, bien sur.