Aujourd’hui, c’est Sophie Hérault qui s’invite dans la cuisine de GourmandCopine.

Elle nous offre sa recette de quiche sans pâte au saumon, miel et légumes. Cette recette simple, a le mérite de pouvoir se décliner à l’infini en fonction de la saison et des goûts de chacun.

GourmandCopine-quiche.jpgIngrédients pour 6 personnes :

• 3 courgettes ou 1 beau poireau

• 3 pommes de terre

• 2 cuillères à soupe d’Huile d’olive

• 2 cuillères à soupe de miel

• 3 tranches de saumon fumé

• 2 yaourts nature

• 3 œufs

• 10 cl de Crème fraîche

• Sel, poivre, estragon

• 150 de Gruyère râpé

Laver, peler et couper les légumes en petits morceaux. Dans une sauteuse, les faire dorer dans l’huile d’olive chaude, baisser le feu ajouter le miel, saler, poivrer et laisser confire pendant 10 minutes. Une fois cuit, laisser en attente pendant la préparation de l’appareil à quiche.

Dans un saladier, mélanger les 3 œufs avec les 2 yaourts et la crème fraîche. Saler, poivrer, ajouter l’estragon ciselé et le gruyère râpé.

Couper le saumon en fines lamelles.

Dans un plat à gratin ou à clafoutis, déposer les légumes cuits, disposer dessus les lamelles de saumon puis recouvrir du mélange œufs, crème, fromage.

Cuire 25 minutes dans un four préchauffé à 180°

Mon p’tit grain d’sel

Pour ma part, j’ai remplacé le gruyère râpé par de la bûche de chèvre et l’estragon par de la ciboulette… je sais que Sophie ne m’en voudra pas. Je suis tout à fait d’accord avec elle, c’est bien plus gouteux avec du poireau à la place des courgettes.

GourmanCopine---Sophie.jpg Sophie se présente comme une femme qui fuit l’ennui et qui occupe son temps à 100 %.
C’est une femme dynamique qui se passionne pour tout. Elle alimente un blog quelque peu décalé où elle teste tout avec beaucoup d’humour et sans se prendre au sérieux.

Si vous voulez rire un peu, rendez-lui une petite visite sur son blog

Elle n’est pas, à ses dires, une cuisinière hors pair. Elle fait de la cuisine simple, facile et rapide, parce qu’il faut bien manger et nourrir sa petite famille. D’ailleurs dans sa recette, il n’y avait aucunes quantités précises, mais simplement : « tant que ça rentre dans le plat c’est tout bon » ou « quand c’est un peu pris en masse et un peu roussi sur le dessus, c’est prêt ». Il a donc fallut que j’adapte et que je teste sa recette pour publier les proportions.