Moelleux à la crème de marron, ganache chocolat à la fleur de sel et framboise

Ces petits fondants feront une mignardise idéale pour accompagner le thé ou le café. Pour rester dans l’esprit de Pâques et réaliser de petits nids, on peut ajouter un peu de chantilly sur la ganache au chocolat et remplacer la framboise par de petits œufs en bonbons ou en chocolat.
Je les ai réalisés ici dans les empreintes mini Saint-Honoré de Guy Demarle. Ces empreintes donnent un super résultat et permettent de réaliser d’adorables petites bouchées. Avec, on peut réaliser par exemple des financiers garnis de ganache ou de coulis de fruits. Dans le même esprit, vous pouvez revoir aussi mes savarins tigrés aux amandes.

Moelleux-Creme-de-Marron-7.jpg Ingrédients :

• Une boite de 250 g de crème de marron
• 30 g de beurre
• 2 œufs
• 2 cuillères à café de maïzena
• 50 g de crème liquide
• 50 g de chocolat noir
• Framboises
• Feuilles de menthe
• 1 pincée de fleur de sel

Préchauffer le four à 175°.
Dans une casserole, faire fondre le beurre et la crème de marron sur feu doux.
Ajouter hors du feu les deux œufs et les deux cuillères de maïzena. Fouetter pour obtenir un mélange bien homogène et sans grumeaux.
Avec un pichet verseur ou une petite louche, répartir la préparation dans les empreintes Mini Saint-honoré.
Cuire 20 minutes à 175°. Laisser tiédir 5/6 minutes avant de démouler et faire refroidir sur une grille.
Déposer le chocolat noir dans un cul de poule. Dans une petite casserole, faire chauffer la crème. Verser en deux fois sur les morceaux de chocolat en mélangeant avec une spatule pour obtenir une ganache onctueuse et brillante et ajouter la fleur de sel.
Déposer une cuillère dans chaque alvéole des savarins refroidis.
Décorer avec une framboise et une feuille de menthe, des petites billes croustillantes au chocolat blanc ou de petits œufs de Pâques.
Moelleux-Creme-de-Marron-2.jpg Moelleux-Creme-de-Marron-3.jpg Moelleux-Creme-de-Marron-4.jpg Moelleux-Creme-de-Marron-5.jpg Moelleux-Creme-de-Marron-bis.jpg Moelleux-Creme-de-Marron.jpg Mon p’tit grain d’sel
Si vous n’avez pas d’empreinte mini saint-honoré, vous pouvez réaliser cette recette dans des empreintes mini-savarins ou à mini-muffins et les décorer comme des cupcakes.
Si vous n’utilisez pas du Flexipan, pensez à graisser légèrement vos moules.

La chasse aux oeufs est terminée... résultat du concours Milka

Le concours Milka est terminé et visiblement, vous aimez le chocolat puisque vous avez été 54 à participer. C’est toujours un grand plaisir pour moi de pouvoir offrir des cadeaux à mes lecteurs et je suis ravie que, de votre côté, vous appréciez aussi de jouer le jeu.
Le tirage au sort aléatoire a été effectué par informatique et ce sont les numéros 14 et 23 les gagnants. Ces numéros correspondent respectivement au commentaire de Sabine et à celui de Djahanne qui recevront rapidement leur lot.
Je vous dis à très bientôt pour un autre concours gourmand.

Qui a gagné le livre de Jean François Piège ?

Vous avez été nombreux à participer à ce petit concours et une fois de plus j’aurai bien aimé que tout le monde puisse gagner ce merveilleux livre. Malheureusement, il n’y en avait qu’un ! Le tirage au sort a donc été effectué aléatoirement par informatique et c’est le numéro 27 qui est sorti. Ce numéro correspond au commentaire de Prici.
Je vous remercie d’avoir participé et je vous dis à très bientôt pour d’autres échanges gourmands. En attendant, il vous reste encore quelques jours pour tenter de gagner des œufs en chocolat Milka.

Poule au pot, sauce poulette et sa version farcie ou rôtie : 1 recette 4 possibilités

Pour votre repas de Pâques, je vous propose de changer du traditionnel Agneau en cuisinant une poule au pot. Je vous donne une version classique ainsi que deux variantes, une farcie et une autre rôtie au four. La seule condition pour la réussite de cette recette réside dans la qualité de la poule. Il faut qu’elle soit élevée en plein air et nourrie avec des aliments Bios de préférence.

Poule-au-pot.jpgIngrédients pour 6/8 personnes :
• 1 belle poule Bio élevée en plein air
• 8 carottes
• 1 oignon piqué de 2 clous de girofle
• 4 panais
• 4 navets « boule d’or »
• 1 branche de céleri
• 4 poireaux
• 4 grosses pommes de terre
• 1 bouquet garni
• 2 gousses d’ail
• 50 g de beurre
• 40 g de farine
• 1 jaune d’œuf
• 1 cuillère à soupe de jus de citron
• 2 cs crème fraîche
• Sel, poivre

Dans une grande marmite, déposer la poule, le bouquet garni, les gousses d’ail et l’oignon piqué de clous de girofle. Couvrir d’un grand volume d’eau froide, porter à ébullition, saler, poivrer et laisser cuire en écumant de temps en temps pendant 45 minutes sur feu moyen.
Laver, peler tous les légumes et attacher les poireaux avec une ficelle de cuisson. Couper les carottes, les panais et les navets en deux. Au bout de 45 minutes de cuisson de la poule, ajouter les carottes, les panais, les navets, le céleri, les poireaux, les pommes de terre dans la marmite et poursuivre la cuisson 25/30 minutes.
Pour la sauce poulette : Faire fondre le beurre dans une casserole. Ajouter la farine en mélangeant avec une cuillère en bois et mouiller avec quelques louches de bouillon. Saler, poivrer et ajouter la crème fraiche. Délayer le jaune d’œuf avec la cuillère de jus de citron puis verser hors du feu dans la sauce en mélangeant au fouet.
Napper les morceaux de poule avec cette sauce ou servir en saucière avec un riz cuit au bouillon.

Variante Poule au pot farcie
Ingrédients pour la farce :
• 100 g de jambon cru haché, 1 oeuf, 1 échalote finement ciselée, sel, poivre du moulin
• 150 g de mie de pain, 10 cl de lait, 2 cuillères à soupe de Cognac ou d’Armagnac
• Le cœur et le foie de la poule + 150 g de foies de volaille ou de foie gras
• 300g de gorge de porc hachée ou éventuellement de la chair à saucisse

Mouiller la mie de pain avec le lait. Ajouter le cognac, le jambon cru haché et l’œuf entier. Passer au mixer le cœur, le foie et les foies de volaille et mélanger le tout en ajoutant le porc haché. Mettre la farce à l’intérieur de la poule et refermer en cousant les bords avec de la ficelle de boucher et une aiguille à brider.
Pour la cuisson, procéder comme la recette de base. Servir la farce coupée en rondelle.

Variante Poule au pot rôtie
Choisissez la recette de votre choix (farcie ou non) mais enlever la poule au bout d’une heure de cuisson. La déposer dans un plat à gratin et laisser dorer au four pendant 20/25 minutes.

Mon p’tit grain d’sel
Congeler quelques boites de bouillon pour faire vos risottos. La cuisson peut varier en fonction de la taille et du poids de la poule.

La chasse aux œufs est ouverte : Qui veut gagner de délicieux œufs de Pâques avec Milka ?

Milka fête Pâques dans les jardins du monde entier et vous offre la possibilité de gagner de délicieux œufs de Pâques et de nombreux cadeaux. Vous avez 2 possibilités pour participer et doubler vos chances :
Sur mon blog, en laissant un commentaire à la suite de ce post. Si votre commentaire est tiré au sort, vous recevrez 1 boite de 4 œufs Coque Milka Lait + 1 gros œufs Milka mini Eggs. J’ai deux lots à gagner alors n’hésitez pas à tenter votre chance ! Vous avez jusqu’au 14 avril minuit pour participer. Et pour recevoir vos œufs à temps pour Pâques, laissez-moi votre adresse postale avec votre commentaire. Elle ne sera bien sûr pas publiée.
Sur le site Milka en participant à la chasse aux œufs sur internet. Milka s’est amusé à dissimuler ses œufs dans 5 immenses jardins. Le lapin Milka vous aidera à retrouver l’œuf tendre qui renferme un cadeau exceptionnel : consoles de jeux, tablettes, portables, appareils photos et de nombreuses autres surprises. Vous pouvez participer tous les jours jusqu’au 20 avril, mais vous n’aurez que 5 minutes à chaque fois.

Pour multiplier vos chances de gagner, en plus du commentaire, vous pouvez partager ce post si vous êtes blogueurs et en laissant le lien en commentaire et (ou) liker ma page Facebook.
Gros_oeuf_Mini_eggs.jpg Milka_oeuf_coque.jpg

Qui veut gagner le dernier livre de cuisine de Jean François Piège ?

Vous aimez la cuisine et vous aimez les livres de cuisine, ça tombe bien ! j’ai celui de Jean François Piège à vous faire gagner. Dans ce livre, le chef étoilé nous livre ses menus et plus de 300 recettes avec des créations inédites.

J-F-Piege-2.jpgCe livre vous est offert par « Ma Vie en couleurs », le site de marque préféré des Français. « Ma vie en couleurs » lance actuellement un programme culinaire d’improvisation “Impro en cuisine” qui met en scène le Chef étoilé Jean François Piège.
Il réalisera des recettes inédites en direct, tout en étant confronté à un challenge culinaire de la part des internautes qui lui lancent des défis.

Vous avez jusqu’au 9 avril minuit pour participer et tenter de gagner ce livre. Il vous suffit d’être inscrit ou de s’inscrire à ma newsletter et de me laisser un commentaire à la suite de ce post. Le hasard fera le reste.

Bonne chance à tous et à très vite pour les résultats.

Le meilleur gâteau marbré du monde… celui de ma maman

Il y a certaines recettes que l’on garde griffonnées sur un bout de papier pendant de nombreuses années comme on conserve précieusement un souvenir d’enfance ou une photo jaunie. C’est le cas de ce délicieux gâteau marbré que me faisait ma maman. Elle le réalisait toujours dans un moule à kouglof ce qui lui donnait de de jolies marbrures à la découpe.

Marbre.jpg Ingrédients :

• 125 g de beurre ramolli
• 125 g de sucre
• 1 sachet de sucre vanillé
• 2 œufs
• 250 g de farine
• 1 pincée de sel
• 5 g de levure
• 50 ml de lait
• 15 g de cacao amer
• 1 cuillère à soupe de lait
• 15 g de sucre en poudre
• 5 g de beurre + une pincée de sucre pour le moule

Préchauffer le four à 175°.

Mélanger la farine avec la levure.
Dans un cul de poule ou un saladier, travailler le beurre ramolli en pommade avec les 125 g de sucre et le sucre vanillé. Tout en mélangeant, ajouter un à un les œufs puis incorporer en deux fois le mélange farine/levure alternativement avec le lait.
Beurrer le moule à kouglof, le saupoudrer de sucre en poudre puis y répartir 1/3 de la pâte.
Mélanger le cacao en poudre, les 15 g de sucre et la cuillère de lait dans la moitié de la pâte restante.
Répartir la pâte au chocolat dans le moule recouvrir du reste du dernier tiers de pâte nature.
Enfoncer une fourchette dans la pâte en tournant pour mélanger délicatement les deux pâtes et pour obtenir de jolies veines marbrées dans le gâteau.
Cuire 35 à 40 minutes dans un four à 175°. Laisser refroidir avant de démouler et saupoudrer d’un peu de sucre glace.
Marbre-1.jpg Marbre-2.jpg Marbre-4.jpg Mon p’tit grain d’sel
Selon la taille du moule à kouglof, il est préférable de doubler les doses pour obtenir un beau gâteau bien gonflé.
Il est possible de parfumer la part de pâte nature avec des pistaches, amandes, noisettes, zestes de citron ou quelques cuillères à soupe de Rhum.

Salade printanière de pommes de terre Princesse Amandine ® façon macédoine et œuf mimosa

J’ai eu la chance de participer une nouvelle fois à une opération Princesse Amandine ®. Le thème étant cette fois-ci : « Princesse Amandine ® fait revenir le printemps ».
La pomme de terre Princesse Amandine® est issue d’un croisement entre la Charlotte et la Marianna. Sa production 100% française répond à un cahier des charges exigeant pour nous garantir une qualité irréprochable.
J’aime sa chair ferme et moelleuse qui s’adapte à de nombreuses recettes. Elle a une peau fine, brillante, une forme ronde, allongée et calibrée et surtout une très bonne tenue à la cuisson. Pour l’opération précédente, j’avais proposé des petites bouchées festives à la tapenade et à la purée de truffe.

Salade-Princesse-Amandine-4.jpg Ingrédients :

• 700 g de pommes de terre Princesse Amandine ®
• 250 g de carottes
• 200 de petits pois
• 1 oignon rouge de préférence
• 2 œufs
• 100 g de mayonnaise maison
• 10 cl de crème fraiche liquide
• 1 cuillère à soupe de persil ciselé
• Le jus d’un citron
• Sel, poivre

Laver et cuire les pommes de terre Princesse Amandine ® avec la peau dans de l’eau salée et en démarrant la cuisson à froid. Quand elles sont tièdes, peler, couper en gros cubes et déposer dans un saladier.
Laver, peler et cuire les carottes en les gardant toutefois légèrement croquante. Les couper en sifflet et les répartir sur les cubes de pomme de terre Princesse Amandine ®.
Cuire les petits pois, les égoutter et les déposer sur les carottes.
Peler, ciseler finement l’oignon rouge et répartir sur la salade.
Préparer la sauce en mélangeant la mayonnaise, la crème, le jus de citron, le persil ciselé, du sel et du poivre et verser sur la salade.
Cuire les œufs durs. Peler, passer à la moulinette puis déposer sur la salade pour obtenir un côté « mimosa ».

Salade-Princesse-Amandine-1.jpg Salade-Princesse-Amandine-3.jpg Salade-Princesse-Amandine-ter.jpg Mon p’tit grain d’sel
Il est possible d’ajouter à cette salade des cubes de fromage, du céleri-rave, du maïs ou tout autre légume de votre choix, ainsi que de l’ail et des petits dés de cornichons pour corser la sauce.

Verrine façon Fontainebleau, pistache et compotée pomme, fruits rouges

La première fois que j’ai découvert cette petite merveille incroyable de légèreté, c’était sur le marché de Talensac à Nantes.
Cette spécialité fromagère porte le nom de la ville dont elle est originaire. Le Fontainebleau est traditionnellement réalisé par les fabricants de fromages sur une base de caillé (lait ensemencé avec des ferments lactiques et de la présure), égoutté et lissé au tamis après coagulation. Ce caillé est mélangé avec de la crème fouettée et enveloppé d’une petite mousseline de gaze permettant l’écoulement du petit lait. Présenté dans un petit pot individuel il est vendu nature, sans sucre ni assaisonnement. Il se déguste soit tel quel, soit sucré ou salé.
Je vous en propose aujourd’hui une version simplifiée qui utilise du fromage blanc du commerce. Retrouvez mon autre version : verrine de brousse, miel, eau de fleur d’oranger et pignons.

Fontainebleau.jpg Ingrédients pour 6 personnes :

• 250 g de fromage blanc faisselle non allégé
• 250 g de crème liquide à 35 % de mat grasse
• les graines d’une gousse de vanille
• 2 cuillères à soupe de sucre glace
•150 g de petits fruits rouges congelés (groseilles, cassis, myrtilles,…)
• 1 cuillère à soupe de miel
• 1 cuillère à soupe de sucre en poudre
• 1 pomme Granny Smith
• 2 cuillères à soupe de pistaches concassées

Égoutter le fromage blanc et fouetter quelques secondes pour le rendre crémeux. Ajouter la crème liquide très froide et monter le tout avec un fouet électrique pour obtenir un mélange très léger et aérien comme une chantilly.

Ajouter le sucre glace, les graines de vanille et garder au frais.
Dans une casserole, mettre les fruits congelés avec le sucre, le miel et laisser cuire 5 minutes sur feu doux.
Laver, peler, couper la pomme en petits cubes (brunoise), ajouter dans la casserole avec les fruits et laisser refroidir le tout hors du feu.
Servir dans des coupelles ou des verrines et saupoudrer le tout de pistaches concassées.

Fontainebleau-2.jpg Fontainebleau-1.jpg Fontaineblea-5.jpg

Mon p’tit grain d’sel
Ce petit dessert peut aussi se servir avec ma salade de fruits secs aux épices et à l’eau de fleur d’oranger.
Sinon, pour varier les saveurs, on remplace les pistaches par des noix, des noisettes, des amandes effilées et la compotée par des fruits frais, de la crème de marron, du miel, du chocolat, du caramel au beurre salé, zestes de citron…

Confit d’oignons à la crème de cassis

Suite à ma dernière recette, de beignets au maïs et à la Tomme de Savoie, vous avez été nombreux à me demander ma recette de confit d’oignons à la crème de cassis. Ce confit accompagne à merveille les fromages, le foie gras, les terrines, mais se consomme aussi chaud avec une viande.

Confit-d_oignons-a-la-creme-de-cassis-3.jpg Ingrédients :

• 500 g d’oignons
• 100 g de sucre roux
• 3 cuillères à soupe d’huile d’olive
• 2 cuillères à soupe de jus de citron
• 4 cuillère à soupe d’eau
• 4 cuillères à soupe de crème de cassis
• Sel, poivre

Peler et émincer finement les oignons.
Dans une casserole, faire fondre les oignons dans l’huile chaude. Saler et laisser cuire une dizaine de minutes sur feu doux jusqu’à ce que les oignons deviennent transparent.
Ajouter le sucre, le jus de citron et l’eau. Prolonger la cuisson encore une dizaine de minutes en mélangeant de temps en temps.

Verser les 4 cuillères à soupe de crème de cassis et laisser compoter sur feu doux encore 10 minutes. Il faut que ça caramélise légèrement, sans que les oignons attachent au fond de la casserole. Au besoin ajouter un peu d’eau jusqu’à évaporation.
Poivrer et au besoin, ajouter un peu de sel.

Confit-d_oignons-a-la-creme-de-cassis-1.jpg Confit-d_oignons-a-la-creme-de-cassis-2.jpg Confit-d_oignons-a-la-creme-de-cassis-7.jpg Mon p’tit grain d’sel
Il est possible d’ajouter des raisins secs ainsi que des épices comme du curry, de la cannelle, 5 épices ou épices à pain d’épices…

- page 1 de 50